Les théories du développement personnel les plus adaptées à guérir une dépression liée au travail

La tendance d’E-learning : comment motiver vos collaborateurs ?
11/03/2021
développement personnel

Les théories du développement personnel les plus adaptées à guérir une dépression liée au travail.

Le parcours professionnel d’un salarié est très souvent lié à son parcours de vie. Dans ce sens la charge de travail trop lourde, poids de l’organisation, mais aussi pression de la hiérarchie, sont tous des raisons qui rendent la vie d’un salarié au sein de l’entreprise de plus en plus délicate et qui pousse le salarié à souffrir de la dépression, chose qui a de gros répercussions sur les performance du salarié de sa santé mental et même plus loin un burn-out total du salariat(monde professionnel). En conséquence, les théories managériales orientent vers une meilleure prise en compte du salarié, de ses besoins, et des facteurs de motivation en adoptant les théories du développement personnel sachant que ses acteurs ont des types de personnalité très diversifiés, et des réactions naturellement différentes selon les situations, et en particulier en cas de dépression.

Dans ce sens, personne ne peut nier que le développement personnel est une formidable quête vers la réalisation de soi, quant au niveau personnel ou professionnel. A partir du quelle, chaque individu ou plus précisément chaque salarié peut identifier son talent, savoir comment le mettre à profit et comment servir soi-même et les autres à partir des différents outils et théories. Il s’agit bien de trouver la solution pour décrocher de son autarcie, vaincre sa déprime et se reconnecter avec les autres et le monde. Alors, quelles sont les théories du développement personnel les plus adaptées à guérir une dépression liée au travail ?

La process communication est un élément très important pour faire face à la dépression du
salarié :

A cause de la complexification, de l’intellectualisation de l’évolutivité rapide du travail à réaliser en commun. Il faut partager la compréhension des problèmes, faire se confronter leur analyse, se projeter ensemble dans l’avenir et anticiper les actions à mener, voire : il faut co-élaborer, coécrire en quelque sorte la conception de que l’on doit entreprendre ensemble. Du même coup, on vérifie empiriquement, que toute coopération suppose du temps d’échange, de discussion, de réflexion collective, pour se mettre d’accord sur la compréhension des problèmes à résoudre, pour se réajuster, pour rectifier, pour mettre en commun l’expérience acquise, pour explorer de nouvelles solutions.

Dans ce sens, la process communication a recensé 8 besoins psychologiques qui, s’ils n’étaient pas satisfaits, créaient du stress chez l’individu : la reconnaissance de la personne, le besoin sensoriel, la reconnaissance de son travail, de ses convictions, la structuration du temps, la solitude, le contact et l’excitation. Ces besoins permettent ensuite d’établir 6 types de personnalité (, plus ou moins exprimés chez chaque individu. Chaque type est caractérisé par son mode de relation au monde (pensée, sentiment ou action). En outre, un individu aura plus ou moins de facilités à communiquer avec tel ou tel type de personnalité.

Plus concrètement, dans le milieu professionnel la première phase avec lequel il faut commencer pour aider notre salarié à surmonter sa dépression c’est lui faire un test de personnalité et détecter le type de personnalité le prédominent dans son caractère, chose qui va permettre de mieux s’adapter à cette personne et utiliser les outils les plus efficaces pour l’aider et le guérir.

Les processus pédagogiques du développement personnel tels que pratiqués en entreprise s’appuient aussi sur l’Analyse transactionnelle :

La qualité d’une communication s’évalue en examinant les signes de reconnaissance échangés entre les interlocuteurs. L’être humain a un besoin primordial d’avoir des contacts et d’être reconnu de manière appropriée. L’analyse transactionnelle nous aide à gérer nos contacts et nos échanges de signes de reconnaissance. Lorsqu’ils sont positifs, ceux-ci sont des ingrédients fondamentaux de l’estime de soi, du bien-être et de toute relation fondée sur l’affection et le souci de l’autre et de la même manière lorsqu’on est déprimé.

L’AT, au travers du concept de scénario de vie, explique aussi comment les schémas de comportement dans notre vie actuelle qui ont pris naissance dans notre enfance, continuent à se développer et à se renforcer, pour aboutir à un but que nous nous sommes fixés, but qui échappe le plus souvent à notre conscience. A l’intérieur du cadre du scénario de vie, l’Analyse Transactionnelle fournit des explications exploitables pour changer notre manière de vivre, sur la manière dont nous continuerons parfois à réutiliser les stratégies de notre enfance dans notre vie adulte, même quand elles aboutissent à des résultats douloureux ou infructueux.

De même dans l’entreprise il est très efficace pour un salarié déprimé de savoir stimuler se différents état du moi ,le coté enfant libre pour exprimer sa créativité « parent » pour motiver ses collègues ,ou encire adulte pour mettre en place un mode de travail un processus précis. D’où vient l’importance des test psychologiques et des test de personnalités que les Rh doivent élaborer lors du recrutement d’un nouveau élément au sein de la société pour pouvoir agir rapidement dans des situations de crises tels que la dépression du staff.

L’intelligence émotionnelle :

L’intelligence émotionnelle est une forme d’intelligence qui permet d’orienter ses pensées et son comportement en fonction de ses propres émotions. Elle permet aussi d’influencer ou de contrôler les émotions des autres. Cette dernière est une combinaison entre le relationnel et l’émotionnel qui permet l’épanouissement d’une personne. Contrairement à l’intelligence rationnelle qui concerne l’abstraction et le raisonnement logique, l’intelligence émotionnelle offre des capacités de développement pour faire face à toutes les situations.

Dans le cas d’un salarié déprimé, l’intelligence émotionnelle est un moyen efficace pour y remédier, tout en basant sur la connaissance de soi, la maîtrise de ses émotions, l’auto- motivation, la perception des émotions d’autrui et de leur façon d’agir et surtout la maîtrise des relations humaines.

A travers cet outil, le salarié peut profiter de plusieurs avantages à savoir son épanouissement personnel, son bien-être, le fait d’avoir meilleures relations sociales au sein de son milieu de travail, ça va lui permettre aussi de diminuer des conflits avec les autres ou avec soi-même ainsi qu’une meilleure confiance en soi.

Dans la société occidentale en particulier, nous avons malheureusement tendance à ne pas être capables de comprendre et de gérer les émotions humaines. Cette tendance s’étend à d’autres domaines de la vie, y compris au lieu de travail. Nous laissons souvent nos émotions à la porte quand nous allons travailler, mais cela a des effets dévastateurs non seulement sur les entreprises, mais aussi sur les salariés (depuis le bas de l’échelle jusqu’au CEO). Après tout, nous sommes des êtres émotionnels. Mais les entreprises sont en train de changer, et nous commençons à proposer des programmes de travail extensifs et personnalisés et de nouveaux services (par exemple la prise en charge de la santé mentale par les plans d’assurance-maladie) pour s’occuper des personnes au travail. Cela suppose notamment d’engager des psychologues dans les départements de ressources humaines : le fait de comprendre le mieux possible vos travailleurs et de proposer des formations utiles a des effets immédiats sur les relations entre salariés et employeurs.

Récapitulons, le développement personnel est un outil crucial à l’épanouissement de toute personne souhaitant vivre au sein d’un groupe d’individus différents les uns des autres, et faire sa place en évitant au maximum les situations désagréables souvent provenant d’une mécompréhension de son environnement. La dépression des salariés en est un exemple. Afin de comprendre comment y remédier, il est indispensable d’avoir recours à quelques théories du développement personnel, la PROCESS COM, l’analyse transactionnelle et l’intelligence émotionnelle, comme nous les avons mentionnées dans cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *