Le sens de l’organisation au travail
24/06/2020
LE BONHEUR AU TRAVAIL : UNE INCONTESTABLE SOURCE DE PERFORMANCE
02/07/2020

La formation de demain, vers quelle cohérence pédagogique ?

Les entreprises seront-elles capables de garder le même budget, d’avoir le même plan de formation que les années précédentes, au même moment, avec le même effectif, même enthousiasme, qu’avant cette crise ? Si c’est non, Il va falloir innover pédagogiquement, et repenser les stratégies en prévoyant d’autre modes et systèmes d’apprentissage, les formations doivent refléter donc cette réalité et devenir plus engageantes, adaptables et accessibles, L’environnement technologique des entreprises a été bien développé ces dernières années, ce qui a permet un changement des stratégies d’apprentissage. En effet, s’il y a encore 10 ans, les formations e-learning n’étaient pas forcément acceptées et déployées même dans les grandes organisations, aujourd’hui rares sont les entreprises n’y faisant pas appel surtout avec l'urgence qu’a provoqué la crise du Corona virus. Il n'est pas surprenant que la formation présentielle ( en salle) soit toujours reine. Mais durant cette crise, les responsables formation ont été appelé à maintenir le déploiement du plan de formation en période de distanciation sociale, la plupart ont mis au point des formations e-learning et virtuelles, afin de donner la possibilité aux apprenants de mettre à niveau leur connaissances tout en améliorant les performances en temps réel. Et pour ces responsables, le mouvement e-learning sera aussi la solution pour mettre fin au conflit lorsqu'une journée de formation était perçue comme un répit d'être productif et comme un drain sur un budget limité.  En tout cela, le passage au virtuel comme principal moyen d’apprentissage dans les entreprises marocaines est, peut-être, le changement le plus important qu’a connu le secteur de la formation en une période de six mois, l'occasion pour nous les organismes de formation est d'adopter de nouvelles stratégies d'apprentissage en cette période de perturbation pour changer la façon dont nous dispensons pour les années à venir, de se concentrer sur la façon dont les apprenants veulent apprendre.

Au lendemain de la pandémie, lorsqu'il y a un retour à la formation en classe, l'e-learning et la classe virtuelle resteront-ils un objectif stratégique pour maintenir la compétitivité de l'organisation ou les exigences de productivité ?

Benelmaalem Imane
Benelmaalem Imane
Conseillère en Formation / Digital Learning Conceptrice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *