Motivation au travail ? Où en êtes-vous ?
29/09/2020
Étapes à suivre pour une recherche d’emploi efficace et efficiente
06/10/2020

Communiquer sans blesser

Toute personne désire une communication respectueuse envers lui. Dans un monde de travail régné par la hiérarchisation, chaque personne d’entre nous peut être victime d’une communication violente, qui dit qu’y aura toujours une personne qui gagne et se sent supérieure aussi bien qu’une personne perdante et qui se sent inférieure.

Comment peut-on améliorer notre communication, d’une part envers nous-même et d’autre part envers notre entourage tout en injectant la compréhension mutuelle pour arriver à une communication harmonieuse, bienveillante avec autrui.

Notre communication doit viser à transformer les conflits en de simples dialogues. On est conscient que dans nos relations avec les autres nous sommes confrontés à nos besoins, à nos intérêts, mais comme nous ne savons pas les reconnaître, et encore moins les écouter, nous avons tendance à les étouffer.

Notre conscience de la problématique se manifeste à travers l’adoption de la
communication non violente, en suivant cette dernière nous abordons les autres avec plus de compréhension, et, par conséquent, nous sommes plus susceptibles de pouvoir à la fois donner et recevoir ce dont nous avons besoin.

La communication non violente, nous stimule plusieurs choses :
– Rester en communication ;
– Cultiver un état de compassion ;
– Assumer la responsabilité de nos propres émotions, paroles et actions ;
– Ne pas prendre la responsabilité des émotions d’autrui.

La communication non violente nous oriente vers la bonne façon dont nous nous exprimons et écoutons les autres. Elle se base sur quatre étapes essentielles :

– Observation de la situation mais sans jugement ;
– Identification et expression des sentiments, de sorte d’accepter et exprimer tous les émotions ;
– La reconnaissance des besoins ;
– Formulation d’une demande bien claire et précise
.

Selon Marshall Rosenberg, La communication non violente nous montre une manière d’être très honnête, sans aucune critique, insulte ou dénigrement, et sans aucun diagnostic intellectuel impliquant du tort.

Donc pour conclure, adopter la CNV nous aide à développer une posture qui prenne soin de la vie en nous et en l’autre. Qui dit que le langage reste le moyen pour atteindre un objectif et non la finalité.

Sara SIFALLAH
Sara SIFALLAH
Conseillère en formation, conceptrice pédagogique et formatrice en développement personnel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *