Une originalité nouvelle marquera la Conférence Tendances Marketing et Communication « TMC CONFERENCE 2020 ».​
06/09/2019
Une occasion pour découvrir et savourer la nouvelle version de la conférence TMC 2020 et faire partie du grand sommet d’affaires et d’inspiration
10/10/2019
Autonomie au travail et travail d’équipe, un paradoxe allié.
« Les performances individuelles, ce n’est pas le plus important. On gagne et on perd en équipe ». Zineddine Zidane.

Un entraineur choisit chaque joueur selon ses capacités, sa valeur ajoutée et ses compétences individuelles. Chacun a sa propre habilité dédiée pour un poste précis. Mais quel est le secret du résultat éminent des Matchs des grandes équipes? C’est pouvoir mobiliser ses dernières et les intégrer au niveau de toute l’équipe. C’est miser sur son autonomie pour faire briller le travail d’équipe.
Comment cela est possible ? Comment est-ce réalisable ? Bien évidemment quand on définit l’autonomie au travail, c’est le pouvoir d’agir individuellement sur les éléments de la tâche du travail et de les combiner de sorte à procurer un sentiment de maîtrise. Et le travail d’équipe, comme étant un suivi d’un groupe de personnes pour but réaliser un objectif commun. On réalise un contresens mais assurément allié.
Cette alliance réside en termes de la coopération que porte sur le fait que chaque membre de l'équipe, apporte à l'ensemble, ses propres ressources personnelles pour aider à aboutir à l'objectif commun souhaité. Ce, tout en fournissant de nouvelles idées et apporter des solutions aux difficultés de l'équipe, en donnant de l'intérêt pour les idées des autres et les développer ainsi en contribuant au travail tout en coordination avec le groupe. Indubitablement, il s'agit d'une série de comportements qui maintiennent l'équipe et permettent d'éviter les antagonismes et les conflits émotionnels. Dans une équipe efficace, chaque membre apporte les compétences nécessaires pour travailler ensemble au cours du temps. Comme, encourager les idées des autres, faire preuve de solidarité, s’adapter aux dissensions de l’équipe.
Vous dites bien que vous êtes capitalement indépendants d’esprit, vous n’aimez pas les contraintes et vous préférez travailler en toute autonomie. Alors même si ce n’est pas forcément naturel chez vous, voilà la ligne à suivre pour développer votre esprit d’équipe.

Au tout début, il faut savoir écouter, Analyser les remarques des collègues partenaires, apprendre à les accepter, les prendre en compte et les promouvoir comme étant des pistes d’améliorations pour vous perfectionner. Car au bout de compte, chaque membre de l’équipe mérite d’être entendu, sans y être d’accord.

Aboutir à se faire comprendre. Veiller à ce que ses idées, que ce soit leurs types, soient intelligibles. Afin qu’elles soient admirées et prises en considération, il faut savoir les expliquer correctement et finement afin de convaincre les membres de l’équipe.

Là, le secret d’un travail en équipe. C’est apprendre à gérer les conflits. Pouvoir contournez le problème en proposant des solutions tout en maintenant une distance de sécurité.

Se nourrir intelligemment de ses collaborateurs. Vous êtes d’un esprit indépendant, bénéficier du grand avantage du travail en commun est de jouir savoir-faire et du savoir être des membres. Car, chacun a des choses à vous apprendre, quel que soit son niveau hiérarchique : méthodologies, compétences, culture métier, tuyaux à connaître, facilités d’expression…

Créer du lien et de la convivialité et favoriser les synergies. Au lieu de s’isoler et se mettre chacun dans son coin, chose qui se révèle contre-productif. Il faut insuffler une énergie positive et stimulante. Il ne s’agit pas de faire le clown mais oser une petite attention quand l’occasion se présente, un regard bienveillant voire un esprit solidaire si un des collègues rencontre des difficultés.

Développer votre sens d’initiatives. Il n’est pas question de vous aligner passivement aux décisions de vos supérieurs. Restez vous-même : l’autonomie est une qualité, inspirante pour l’équipe, un état d’esprit plutôt prometteur, voire productif. Voilà ce qu’un joueur fort fait afin de mettre en avant et en lumière tous les membres de l’équipe et leur entraîneur. C’est en mobilisant ses compétences en cohésion avec toute l’équipe. C’est développer ses capacités autonomes en faveur de l’équipe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *